Porte

Quelles sont les dimensions standard des portes ?

Les dimensions des portes sont tout sauf aléatoires, mais elles doivent être conformes à la réglementation.

La réglementation en matière de construction fixe des règles très précises concernant les dimensions minimales et maximales des portes qui doivent être prises en compte lors de la conception ou de la rénovation d’un bâtiment. Mais au-delà de ces exigences réglementaires, les dimensions des portes sont aussi liées à la fonction de ces dernières.

Les dimensions minimales et maximales des portes

Les exigences minimales des portes sont fixées par la norme NF EN 13258-1 [1] qui précise que les dimensions des portes en ouverture doivent être comprises entre 1,3 mètre et 2,15 mètres (3 mètres lorsque la fenêtre est plus petite que la porte).

Les dimensions maximales des portes sont limitées à 4,40 mètres car après cette taille la porte se transforme en fenêtre et sera alors soumise à des règles différentes.

En ce qui concerne les dimensions des portes coulissantes, les règles de la norme NF EN 13258-1 sont, elles aussi, très précises. Les dimensions minimales des portes coulissantes en ouverture doivent être comprises entre 2,1 mètres et 3,95 mètres. Quant aux dimensions maximales de ces dernières, elles doivent être comprises entre 3,5 mètres et 4,55 mètres.

Parmi celles-ci, les mesures des portes intérieures sont très importantes, car il existe des cas plus ou moins simples, par exemple dans le cas de plusieurs ouvertures dans un couloir ou un hall, ou dans le cas de la présence de personnes ayant des difficultés de mobilité plus ou moins importantes.

Il faut tenir compte du fait que l’ouverture de la porte ne correspond pas au trou fait dans le mur pour installer la porte, car il faut calculer non seulement l’espace de passage réel, mais aussi l’espace nécessaire pour ouvrir la porte et les dimensions du cadre.

Pour des raisons de sécurité, il faut tenir compte d’une distance minimale entre la surface du mur et les portes de 0,40 mètre pour toutes les ouvertures dans un couloir ou un hall, et de 0,25 mètres pour toutes les ouvertures dans une pièce.

Outre les dimensions de la porte au sens strict du terme, il est également important de tenir compte de la disposition des pièces, car la taille des portes, en particulier des portes battantes, influe sur l’espace disponible lorsqu’elles sont ouvertes.

En outre, s’il n’est pas possible d’installer des portes coulissantes, la taille des portes intérieures aura nécessairement une incidence sur la disposition des meubles dans la pièce.

Les dimensions des portes intérieures

Le point de départ est l’hypothèse selon laquelle une ouverture entre deux pièces doit permettre le passage confortable de tout meuble et, bien sûr, d’une personne, en tenant également compte de la possibilité que cette personne ait des difficultés à marcher et ait donc besoin d’un fauteuil roulant.

Au point de départ, il faut donc une ouverture supérieure à 1 mètre et inférieure à 2,80 mètres. L’ouverture minimale des portes intérieures permet de dégager une zone de passage d’au moins 0,75 mètre par rapport aux meubles installés dans une pièce.

À l’origine, la réglementation prévoyait des mesures standard pour les portes, en distinguant les portes d’entrée et les portes intérieures (80 cm), les portes donnant accès aux pièces de service (70 cm) et les portes coulissantes donnant accès aux armoires et autres (60 cm).

Les dimensions des portes intérieures sont souvent plus petites que celles des portes d’entrée, parce qu’elles doivent permettre l’installation de meubles, ce qui est un point important.

Mesures standard

Évidemment, les portes intérieures ont une taille standard qui peut être utilisée pour n’importe quel environnement, correspondant aux dimensions de 80×210 cm, nettes des mesures du cadre, qui occupent environ 4 cm sur les côtés et le haut de la porte.

Au total, nous pouvons donc dire que la taille standard d’une porte intérieure est de 88×214 cm.

Mesures des portes pour handicapés

Les portes standard garantissent le passage optimal d’une personne ou d’un meuble, et peuvent également garantir le passage d’un fauteuil roulant, bien que dans ce cas il soit conseillé de choisir des portes de plus grande largeur, pour permettre un passage plus facile.

Des portes peuvent être adaptées aux cas plus compliqués et dans ce cadre il est possible de choisir des portes donnant accès à une salle de bain, pour permettre le passage d’une chaise roulante, ou des portes donnant accès à un bureau pour un employé ayant des difficultés de mobilité.

Le loi établit une réglementation stricte à cet égard, selon laquelle la largeur minimale des portes qui doivent être installées tant dans le logement où vit la personne handicapée que, surtout, dans les bureaux et les lieux de travail publics auxquels la personne handicapée doit avoir libre accès, est de 85 cm.

Dimensions non standard des portes

Étant donné que tous les environnements ne permettent pas des ouvertures aussi grandes que celles qui viennent d’être mentionnées, s’il n’est pas nécessaire de respecter les normes dictées pour les lieux auxquels les personnes handicapées doivent avoir accès, il est possible d’utiliser des portes plus petites, en respectant toujours la taille minimale requise par la loi, égale à 60 cm, par laquelle une personne moyenne peut passer confortablement.

Comme il s’agit de mesures obligatoires qui doivent être respectées, il est conseillé de consulter un expert et de demander un devis pour l’installation des portes, afin d’être sûr de respecter les normes prévues par la loi et de ne pas avoir de problèmes.

A lire également