De plus en plus, la notion environnementale devient essentielle pour les particuliers dans l’aménagement de la maison.

Un revêtement de sol naturel et écologique possède plusieurs atouts dont une meilleure qualité de vie (bonne isolation, qualité de l’air intérieur, confort…).

L’impact environnemental du revêtement de sol choisi varie selon :

  • L’énergie nécessaire à sa fabrication
  • L’origine naturelle ou non de ses composants
  • La présence de substances polluantes
  • Le respect de l’environnement

 

On oublie donc les parquets en bois exotiques qui participent à la déforestation, les moquettes avec traitements ignifuges, les sols plastiques en PVC gourmands en pétrole…

De plus en plus de sols naturels voient le jour sur le marché. En plus d’allier l’utile à l’environnemental, ces revêtements de sol sont de plus en plus résistants et esthétiques. Voici un tour d’horizon des sols écologiques pour l’aménagement intérieur.

Quel sol écologique choisir ?

Le choix est vaste. Aujourd’hui, pour chaque type de sol traditionnel, on trouve un équivalent durable :

  • Le parquet : il faut choisir plutôt un parquet en bois de châtaigner ou de chêne, et encore mieux, en bambou ou en liège.
  • Le lino : le linoléum est fabriqué à base de matières premières naturelles (mélange d’huile de lin, de farine, de bois, de liège, de résines naturelles, de minéraux et de pigments sur un support en toile de jute).
  • Le carrelage : privilégier le grès ou le caralium qui est un sol naturel composé à 80% de matière minérale et à 20% de composite.
  • La pierre naturelle : granit, marbre et ardoises sont prisées pour leur caractère durable.
  • Le Sol en fibres végétales tressées : toile de jute, coco, jonc de mer… Tous ces sols respectent l’environnement.
  • La moquette : comme vu au dessus, il existe aujourd’hui des moquettes écologiques.
Fermer le menu