Les faux plafonds sont extrêmement tendance et très répandus dans nos intérieurs.
En plus de masquer un plafond en mauvais état, les faux plafonds permettent de dissimiler les câbles électriques, d’intégrer des spots d’éclairage, mais ils peuvent également accueillir un isolant thermique et phonique.
Que ce soit au niveau esthétique ou pour isoler votre intérieur du froid ou du bruit, un faux plafond possède plusieurs atouts.Il vous faudra tout d’abord, fixer une armature métallique solidaire du plafond sur laquelle viendra ensuite de fixer des plaques de plâtre en placo.

Cette ossature en métal est composée :

  • de suspentes vissées au plafond ou éventuellement à des solives réglables en hauteur
  • de cornières fixées sur les murs
  • de rails horizontaux

Pour tous les travaux en hauteur, prévoyez de l’aide, travaux à deux est toujours plus facile et surtout plus prudent.

Les différentes étapes d’une pose de faux plafond

Bien entendu, pour commencer vous devez mesurer toute la surface où vous souhaitez poser le faux plafond. Cela cous permettra d’avoir un aperçu et surtout de calculer le matériel nécessaire pour la réalisation du faux plafond. Réaliser des tracés afin de savoir combien de plaques, de rails et de suspentes vous aurez besoin.

Ensuite, vous allez devoir déterminez la hauteur de votre faux plafond. Pour cela, vous aurez besoin d’un niveau à bulle et d’une règle. Sachez qu’il faut compter environ 13 mm d’épaisseur au-dessus des plaques de plâtre.

Concernant les suspentes, certaines doivent être montées au préalable et d’autres sont réglables à l’aide d’une vis.
Réglez approximativement la hauteur de la suspente. Dans le cas d’une embase, vissez-la plus ou moins le long de la tige filetée en choisissant la fixation la plus adaptée au support comme par exemple les chevilles à frapper pour le béton, les vis pour le plâtre, les vis pour le bois en cas de poutre.
Vissez à environ 25 cm du mur les suspentes correspondant aux extrémités des rails, la hauteur de la suspente est alors fixée.
Tendez un cordeau entre suspentes pour matérialiser les rails, au niveau du point de fixation.
Avancez le long du cordeau en vissant les suspentes à leur emplacement en utilisant une perceuse et une visseuse.
Enfin, ajustez la hauteur de l’embase à celle du cordeau et fixez les cornières.

Pour le montage des rails, avec une scie à métaux, découpez les rails à la longueur nécessaire.

Puis fixez-les en les clipsant sur les suspentes et montez les plaques.

Pour mettre les plaques en place, il est recommandé d’utiliser un lève-plaques pour les élever à la bonne hauteur et les positionnez perpendiculairement aux rails.

Dans un premier temps, placer la plaque en butée contre le mur et vissez tous les 20-30 cm environ.

Enfin, avant de faire les dernières finitions, vous devez recouvrir les têtes de vis et les jonctions des plaques soit en recouvrant les têtes de vis avec de l’enduit de rebouchage soit en réalisant une couche avec un enduit de finition.

Vous pouvez maintenant mettre le revêtement que vous souhaitez en poser du papier peint, de l’enduit ou autre.

Fermer le menu