Ponçage parquet

Comment poncer et entretenir un parquet ?

Le ponçage du parquet est une procédure d’entretien extraordinaire. Son objectif, renouveler l’aspect esthétique du plancher en bois en éliminant la plupart des imperfections dues à l’usure. Il faut toutefois garder à l’esprit que les signes du temps rendent chaque parquet unique et unique et contribuent au charme d’un plancher en bois. Il n’est donc pas conseillé d’éliminer complètement toutes les imperfections par un ponçage profond du parquet : la meilleure solution est de trouver le bon équilibre.

Le ponçage consiste à utiliser un abrasif sur une surface de bois afin d’en éliminer l’usure. Le parquet en bois doit impérativement être poncé à chaque finition afin de révéler le beau veinage du bois. Et ceci afin d’avoir un parquet en bois toujours beau et en bonne condition.

Cependant, un ponçage régulier devrait suffire à entretenir votre parquet en bois. Le ponçage peut être effectué à la main ou avec une machine. Le procédé de ponçage le plus souvent utilisé est la ponceuse. C’est un appareil électrique doté d’une bande abrasive qui se déplace sur le parquet. L’objectif est de rétrécir la surface du bois afin de rendre le sol plus lisse et d’enlever les éraflures qui se sont formées à la surface du bois.

Le parquet en bois doit être poncé jusqu’à ce que le bois soit devenu lisse. Cela peut prendre du temps, mais les résultats seront à la hauteur une fois que vous aurez terminé.

Combien coûte le ponçage d’un parquet ?

Comme pour tous les travaux de rénovation ou d’entretien, le coût du ponçage du parquet varie en fonction de plusieurs facteurs, notamment l’état d’usure, le type de bois, la taille de la surface et le type de finition souhaité. Par exemple, le coût est différent si le parquet préfini ou classique doit être poncé. En outre, si le revêtement de sol est posé dans une pièce ayant une forme particulière, ce qui rend difficile l’utilisation de ponceuses, le coût de l’opération augmente (mais ce sont des cas plutôt rares).

Comme de nombreuses variables entrent en jeu, et que le matériau du sol et son état d’usure sont très importants, il est conseillé de contacter plusieurs professionnels pour comparer plusieurs devis. C’est encore mieux si les entreprises en question sont prêtes à effectuer une inspection sur place pour se faire une idée plus précise des travaux en question.

Si le coût moyen d’un ponçage de parquet se situe généralement entre 20 et 25 euros par mètre carré, le temps nécessaire à l’opération peut aller de quelques heures à plusieurs jours, en fonction de la taille du revêtement et de la complexité de l’opération.

Ponçage du parquet : quand faut-il le faire ?

Le premier ponçage des parquets doit être effectué environ 8 ans après la pose, et les ponçages suivants doivent être prévus tous les 6 ans. Le ponçage du parquet préfini est moins exigeant et doit être effectué pour la première fois 15-20 ans après la pose (l’opération peut être répétée au maximum 3 fois, afin de ne pas endommager la structure multicouche du sol).

Les brûlures, les abrasions et les suffocations causées par les résidus de bois soulevés lors du ponçage du parquet ne sont que quelques-uns des problèmes qui peuvent survenir lors du traitement d’un plancher en bois. C’est pourquoi il est important de toujours s’en remettre à des professionnels qualifiés et d’éviter le bricolage, surtout si vous n’avez aucune expérience de ce type de processus.

Comment prendre soin de votre parquet ?

En dehors des opérations d’entretien extraordinaires, il est possible de prendre soin de son parquet avec de petites astuces quotidiennes. Tout d’abord, il est bon d’enlever ses chaussures avant d’entrer dans la maison, et de protéger le sol des coups et des rayures en appliquant des patins en feutre sous les pieds des tables et des chaises. Le sol doit ensuite être nettoyé à l’aide d’un aspirateur et d’un chiffon imbibé d’eau et d’ammoniaque (mais il existe aussi des détergents ad hoc).

Il existe essentiellement deux opérations d’entretien extraordinaire : le ponçage et le polissage (ou vernissage). Lors du ponçage, qui doit être effectué par une entreprise spécialisée, la couche superficielle du parquet est enlevée à l’aide d’une ponceuse (nous parlons de dixièmes de millimètre) avec ses signes d’usure et ses légères imperfections. Le polissage, quant à lui, est un traitement de finition plus superficiel qui peut être effectué jusqu’à trois fois par an. Vous pouvez soit utiliser une machine à polir, et donc contacter une entreprise spécialisée, soit le faire vous-même. Après avoir été nettoyé avec une serpillière ou un aspirateur antistatique, le sol est lavé et poli.

Les parquets vernis ou préfinis nécessitent des produits à base de cire, qui se dissolvent dans l’eau : appliquez-les sur la surface et, une fois secs, essuyez-les avec un chiffon en coton. Si le bois est huilé, il faut utiliser une huile pour parquet et un chiffon en laine. Si vous ne voulez pas utiliser de cire, vous pouvez préparer un mélange de 100 cl d’huile d’olive et de 30 cl de jus de citron. Vous pouvez fabriquer une cire entièrement naturelle en mélangeant un verre d’huile de lin, deux cuillères à soupe de cire d’abeille en paillettes, dix gouttes de jus de citron et un peu d’huile essentielle de votre choix.

A lire également