Vous souhaitez investir dans l’immobilier en 2019 et vous cherchez le meilleur investissement immobilier ? Nous allons voir ensemble, étape par étape, comment devenir investir immobilier et réaliser des opérations rentables que ce soit pour faire des placements ou dégager des revenus mensuels.

L’investissement locatif immobilier est une opération qui consiste à acheter un bien immobilier pour le louer, dans le but de construire un patrimoine, pour en retirer un revenu supplémentaire. Sous certaines conditions d’exonération fiscale, comme par exemple le régime Pinel en France, les investissements immobiliers locatifs permettent également de réduire les impôts.

L’investissement locatif porte sur tout bien immobilier pouvant être loué à un tiers. Le bien peut être neuf ou ancien. Ce peut être un appartement, une maison, mais aussi une cave, un parking, un espace commercial ou un immeuble composé de plusieurs lots. Le bien immobilier acheté peut être vide, ou vendu au locataire, ce qui donne une visibilité directe sur sa rentabilité locative.

Location appartement
Location appartement
Location maison
Location maison
Location place de parking
Location place de parking

Dans la majorité des cas, l’achat du bien se fait à crédit et les loyers encaissés permettent de rembourser une partie des mensualités de l’emprunt. Le rendement des investissements englobe, en complément des loyers, les plus-values éventuelles sur la revente de l’immeuble, comme par exemple à l’expiration d’un programme de défiscalisation.

Les revenus locatifs sont soumis à des régimes fiscaux différents, avec une importante distinction selon que la location est vide ou meublée. Depuis 1984, il existe en France des programmes d’exonérations fiscales pour l’immobilier neuf, avec pour objectif général de soutenir le secteur de la construction et de renforcer l’offre en logements neufs privés ou intermédiaires.

L’investissement locatif peut se faire soit directement, par l’achat d’un bien neuf ou ancien, soit indirectement, en achetant de la “pierre à papier”, par exemple des actions d’une Société civile de placement immobilier.
Une autre manière indirecte d’investir dans l’immobilier locatif est la création de sociétés dites immobilières.

Pourquoi investir dans l’immobilier ?

Si vous cherchez les placements les plus sûrs et les plus rentables, tant sur le plan de la préparation de votre retraite que sur celui de la transmission de votre patrimoine à vos proches, il est évident que la solution idéale est le placement locatif immobilier. Un investissement immobilier Pinel peut vous rapporter 80 000 € sur 10 ans avec seulement 250 € de paiements par mois. Le dispositif Pinel permet une réduction d’impôt allant jusqu’à 63 000 € sur 12 ans, la possibilité de louer à un ascendant ou descendant, la constitution d’une succession, plus de revenus en vue de la retraite.

Calculer la rentabilité d’un investissement locatif

Pour calculer la rentabilité avant un investissement locatif, il faut faire une distinction entre rentabilité brute et nette.
La rentabilité brute est calculée en divisant le loyer annuel brut par le prix de revient initial de l’immeuble. Toutefois, il ne s’agit que d’un indicateur relatif de rentabilité, car ce calcul en pourcentage ne tient pas compte des coûts qui affectent le revenu annuel. Si la profitabilité brute peut souvent sembler très élevée par rapport à d’autres types d’investissements, la différence peut être très importante avec la rentabilité nette et encore plus avec la rentabilité nette.
Le résultat net prend également en compte les coûts et charges qui sont déduits des loyers. C’est un indicateur plus précis que la rentabilité brute.
La rentabilité nette nette est la rentabilité réelle après déduction des impôts sur les loyers. C’est l’indicateur le plus précis pour le propriétaire.
Des simulateurs pour connaitre la rentabilité nette d’un investissement locatif ou calculette de crédit sont disponibles en ligne pour faciliter les calculs et les projections financières.

Les placements dans l’immobilier demeurent un investissement des plus sûrs pour compléter vos revenus et constituer un patrimoine durable.

Avoir choisi d’investir dans l’immobilier et de devenir propriétaire de votre maison présente de nombreux avantages. Vous ne paierez plus de loyer chaque mois à votre propriétaire et vous n’êtes plus soumis à son congé, vous avez le contrôle total de vos biens, vous vous assurez une retraite tranquille. La constitution d’un portefeuille immobilier pour le transmettre à vos proches est une solution de plus en plus populaire en France. Cette solution d’investissement immobilier, appelée épargne évolutive et moins risquée que certains investissements, semble attirer encore plus de personnes chaque année.

Meilleur investissement immobilier

Les placements immobiliers sont l’un des investissements les plus intéressants pour constituer un portefeuille durable. Si vous voulez constituer rapidement votre patrimoine, le système Pinel peut vous permettre de réduire vos impôts sur 12 ans dans le cadre d’un investissement immobilier.

Formation investissement immobilier

Profitez d’une formation immobilier technique sur l’investissement immobilier pour devenir investisseur immobilier et être en mesure de prendre des décisions rentables.

Comment optimiser son investissement immobilier ?
Comment rentabiliser son investissement immobilier ?
Où faire un investissement immobilier ?
Quel investissement immobilier choisir ?

Il n’y a pas de diplôme pour apprendre à investir dans l’immobilier locatif. Tout ce qu’on doit savoir pour investir dans un bien immobilier ne peut pas se savoir en allant chez un notaire, un agent immobilier ou un banquier.

L’investissement immobilier appel à de nombreuses compétences qui sont nécessaires pour mener à bien votre projet. cela ne s’arrête pas simplement à savoir calculer un rendement.

Le bien peut être neuf ou ancien. Ce peut être un appartement, une maison, mais également une cave, une place de parking, un local commercial ou encore un immeuble composé de plusieurs lots. Le bien immobilier acheté pourra être vide, ou revendu au locataire, ce qui permettra une visibilité directe sur sa rentabilité locative. Dans la majorité des cas, les achats se font à crédit et les mensualités des loyers perçus sont remboursables en partie grâce aux loyers perçus.

Il y a différents régimes de taxation des revenus locatifs, avec une importante différence selon que la location est vide ou meublée. Depuis 1984, des programmes d’exonérations fiscales existent en France pour les biens immobiliers neufs, avec pour objectif général de soutenir le secteur de la construction et de renforcer l’offre en logements neufs pour les particuliers ou intermédiaires. Les investissements locatifs peuvent se faire soit directement, en achetant des biens immobiliers neufs ou anciens, ou indirectement, en acquérant des actions d’une Société civile de placement immobilier, entre autres.

Calcul de la rentabilité d’un investissement locatif

Pour calculer la rentabilité avant un investissement locatif, il faut faire la distinction entre rentabilité brute et nette. Toutefois, il s’agit seulement d’un indicateur relatif de rentabilité, dans la mesure ou le calcul de ce taux ne prend pas en considération les coûts qui influent sur le revenu sur une base annuelle. La rentabilité brute peut paraître souvent très élevée par comparaison avec d’autres investissements, alors que la différence peut être très significative avec la rentabilité nette et a fortiori avec la profitabilité nette. Le bénéfice net net est la rentabilité réelle après déduction des impôts des loyers.

Des simulateurs de la rentabilité des investissements locatifs sont disponibles en ligne pour en faciliter le calcul.

Principes du crédit immobilier

Le plus souvent, le crédit immobilier concerne un logement que le propriétaire occupe soit pour sa résidence principale soit pour sa résidence secondaire, ou pour le louer à une tierce personne. Il est possible, en cas d’investissement locatif, de soustraire les intérêts des emprunts des revenus fonciers.

Droit français pour les financements immobilier

Les contrats de crédit immobilier de la catégorie juridique comprennent des contrats destinés à financer les immeubles à usage d’habitation ou à usage professionnel et résidentiel, ainsi que l’achat de terrains pour la construction de bâtiments, que ce soit par un crédit garanti par une hypothèque sur des biens immobiliers ou une toute autre sûreté comparable sur un immeuble.

Caractéristiques d’un financement immobilier

Un financement immobilier est établi sous la forme d’un crédit d’un montant déterminé, octroyés par un établissement bancaire ou un établissement financier spécialisé ou encore par une société de courtage en crédit.
Le financement présente soit à taux fixe pendant toute la durée de l’hypothèque ou dans certains cas un taux variable.
Le financement de l’ensemble de l’acquisition est toutefois toujours possible (financement à 110%) mais plus généralement l’avance des frais de notaire sont au minimum exigé pour valider le prêt.
Un prêtre immobilier est accompagné d’une assurance décès et invalidité sur la ou les personnes qui empruntent, ainsi et des frais administratifs lié au dossier. Toutefois ces frais sont négociable au niveau de l’établissement bancaire ou courtier.

Les types de prêts immobiliers

Sur le plan technique, il y a plusieurs types de prêts :

  • Les prêts amortissables : remboursables régulièrement par versements mensuels.
  • Prêt in fine : remboursable en une seule fois à la fin du prêt.
    prêt à taux fixe : taux débiteur connu dès le début du contrat et non modifiable.
  • Prêt à taux variable : le montant des intérêts peut varier en temps réel en fonction de l’évolution directe d’un taux de référence.
  • Prêt à taux révisable : le montant des intérêts peut varier en fonction d’un indice financier.
  • Prêt à taux plafonné : l’évolution du taux variable ou révisable est limitée aux valeurs connues à l’avance.

Prêts supplémentaires

En France, des crédits supplémentaires pourront être accordés à l’emprunteur. Les modalités d’octroi dépendent du profil de l’emprunteur, mais aussi souvent des caractéristiques de l’immeuble.

Fermer le menu